Conseils et astuces pour dresser son Beagle pour la chasse

Le Beagle Chasse

Le Beagle est une race de chien qui peut servir à la fois d’animal de compagnie et de chien de chasse. Il est doté d’un instinct très développé, et se montre d’une grande efficacité, qu’il soit seul ou en meute. Si vous êtes amateur de chasse au chien courant, vous allez adorer pouvoir compter sur cet animal hors du commun.

Cependant, comme pour n’importe quelle race de chien, il est nécessaire de le dresser pour l’aider à être plus efficace, que ce soit pour suivre les pistes, retrouver sa proie sans se perdre ou revenir dès que vous l’appelez.

Le Beagle, un chien de chasse hors pair

Le Beagle est une race de chien qui appartient à la catégorie des chiens de chasse courants. Son rôle est différent de celui des chiens d’arrêt, qui eux sont chargés d’indiquer la position d’un gibier à leur maitre. Le Beagle est aussi différent des chiens rapporteurs, car son rôle n’est pas de rechercher le gibier abattu pour le rapporter à son maitre.

Il est plutôt doué pour flairer la piste d’un gibier, et l’obliger à sortir de sa cachette. Il se lance ensuite à sa poursuite et s’arrange pour rabattre l’animal vers la position de son maitre qui est positionné pour l’abattre. Le Beagle peut aussi être entrainé à poursuivre le gibier jusqu’à l’épuiser complètement ou le blesser.

Par la suite, le chasseur n’aura qu’à l’achever avec une dague ou un pieu. Ce chien de chasse est efficace aussi bien pour le petit gibier que pour le grand gibier. Toutefois, le plus souvent, on l’utilise pour traquer le sanglier, le lièvre et le renard.

Comment dresser un Beagle pour la chasse en meute ?

La première chose à savoir à ce niveau, c’est qu’il existe plusieurs méthodes de dressage pour cette race de chien. L’une des plus efficaces est celle Caroline Lange, qui consiste à dresser son chien en 15 minutes tous les jours. C’est une méthode mondialement reconnue qui ne vous coutera que 34 euros.

Quoi qu’il en soit, il faut savoir que lorsque le Beagle est en meute, son dressage est nettement simplifié. En effet, l’animal pourra apprendre plus vite en imitant ses semblables. Il suffit donc de laisser les plus jeunes avec les plus âgés, pour que ces derniers leur montrent comment agir en fonction des ordres du maitre.

Vous pouvez aussi choisir de les tenir en longe pour qu’ils aient l’occasion d’apprendre en observant la meute. Dans un cas comme dans l’autre, vous n’aurez pas grand-chose à faire puisque l’animal pourra tout apprendre aux côtés de ses paires.

Comment dresser un Beagle pour la chasse en solitaire ?

Lorsque vous souhaitez chasser seul avec votre Beagle, vous devez prendre en charge son dressage du début à la fin. Ce sera à vous de lui apprendre à suivre les bonnes pistes, et à revenir vers vous suite au rappel. Vous aurez une méthode spécifique à utiliser, en fonction du nombre de gibier que vous voulez lui apprendre à chasser.

La stratégie est néanmoins la même peu importe le type de gibier concerné. Les étapes à suivre sont les suivantes : le rappel, la déclaration, la créance et le rapprochement. A noter que les Beagles sont plus attentifs et plus obéissants lors du dressage lorsqu’ils sont adultes. Attendez donc l’âge de 6 mois au moins pour commencer véritablement le dressage de votre animal.

Le rappel du Beagle

Pour apprendre le rappel à un Beagle, vous pouvez commencer dès son plus jeune âge. En effet, pour cette première étape de son éducation, vous n’avez pas forcément besoin d’attendre l’âge adulte. En plus, le rappel est nécessaire pour tous les Beagles, qu’ils soient destinés à la chasse ou à la vie de famille.

Le rappel n’est pas un ordre un tant que tel, mais simplement une injonction qui permet au maitre de contrôler son chien. Pour lui apprendre, vous devez travailler dans un espace clos. Laissez-le explorer l’environnement autour de lui, et lorsque vous aurez son attention, rappeler-le. Autrement il y a peu de chances qu’il réagisse à votre appel. S’il ne répond pas, évitez de lui courir après ou de vous répéter indéfiniment.

Pensez à l’appâter avec des friandises, ou choisissez l’heure de ses repas pour sonner le rappel. De cette manière, il pourra associer ce signal à quelque chose de positif. Par ailleurs, s’il n’est pas très coopératif dès les débuts, évitez de le réprimander, cela aura l’effet contraire. Pensez plutôt à le féliciter chaque fois qu’il répond à votre rappel, même s’il a d’abord désobéi plusieurs fois.

La déclaration du Beagle

La déclaration du Beagle pour la chasse est une étape qui permet de réveiller son instinct. C’est en quelques sortes une façon de l’aider à devenir véritablement un chien de chasse, en lui apprenant à détecter une piste.

Ensuite, il devra apprendre à donner de la voix, c’est-à-dire aboyer, pour signaler à son maitre la présence d’un gibier qu’il vient de repérer. Pour cet apprentissage, la solution la plus simple serait de laisser votre Beagle auprès d’un de ses semblables plus expérimenté. Il ne lui faudrait que quelques jours pour l’imiter. Toutefois, vous pouvez aussi choisir de l’emmener dans un parc à gibier pour son initiation.

La créance du Beagle

Il devient nécessaire de créancer un Beagle uniquement lorsqu’il doit chasser un gibier en particulier. C’est une étape qui consiste à apprendre à votre chien de chasse à pister une seule espèce de gibier. Pour ce faire, il suffit de le mettre sur la voie de l’animal de votre choix. S’il s’agit d’un lièvre par exemple, vous devez vous assurer que dans sa course, votre chien ne dévie pas pour poursuivre un autre animal. S’il change de piste, vous devez le rappeler pour lui faire comprendre que sa seule cible c’est le lièvre.

Le rapprochement

Ici, le but est de réussir à susciter chez votre chien l’envie d’être un véritable chien de chasse. Vous devez l’encourager afin qu’il développe une passion pour cette activité et devienne ainsi plus efficace. Vous pouvez penser à créer des pistes artificielles, et l’aider à remonter une longue voie jusqu’à retrouver lui-même l’origine de l’odeur qui l’a guidé durant tout le trajet.
Pour finir, il est important de savoir si votre Beagle souffre de phobie héréditaire aux coups de feu. Si c’est le cas, il sera très difficile d’en faire un véritable chien de chasse. Dans le cas contraire, lors de son dressage, vous pourrez l’habituer peu à peu à des sons plus ou moins forts jusqu’à ce qu’il s’habitue complètement au son de votre fusil de chasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *